image
+2 - 0  by /0 comments

Concert de Ceumar et Camila Costa, c’est cette semaine à São Paulo

L’harmonie, de goûts , de sentiments, de caractère entre deux personnes, définit , tout simplement, l’affinité. N’est-on pas meilleur lorsque l’on se sent bien,  lorsque l’on se sent compris, que nos idées communes font croître notre pensée, notre art?

En Europe et, je crois, dans le monde entier, on peut rencontrer de merveilleux musiciens, d’excellents artistes Brésiliens qui se sont envolés vers d’autres horizons, par curiosité, par besoin ou par amour.

Ceumar et Camila Costa, elles,  se sont rencontrées physiquement à Amsterdam. C’était une belle après-midi d’un printemps frais et ensoleillé Européen. Quelle merveilleuse ville qu’est Amsterdam, pour une rencontre. Une balade à vélo dans les parcs de la ville, une discussion simple et pleine de vie, comme les couleurs des tulipes qui décorent les berges, les jardins de la cité des fleurs et de l’eau.

Ceumar a déjà rencontré de beaux succès et, personnellement, je ne peux écouter une autre version que la sienne de  » Seu Olhar » ( vidéo) , ( Arnaldo Antunes / Paulo Tatit). Sa voix, douce et claire, nous raconte des histoires, des histoires brésiliennes, universelles et certainement personnelles car, en plus de s’approprier des chansons écrites par d’autres, elle compose.

Le plaisir de Camila, c’est composer, écrire et, la cerise sur le gâteau, chanter ou entendre une belle voix, un bel artiste, jouer ou chanter les mots poétiques, parfois engagés ( vidéo),  qu’elle a déposés sur une de ses mélodies.

La liberté dans leur carrière, les influences musicales, l’amour de la langue portugaise, la sensualité, la douceur et la créativité, pour surprendre, pour dévier l’évidence , font partie de leur belle affinité dans la quête du plaisir de chanter ( vidéo ).

Après, Amsterdam, Paris, Rio , c’est maintenant São Paulo qui va accueillir cette rencontre occasionnelle et intimiste, comme quand deux amies se retrouvent après un temps passé sans se voir. Elles ont beaucoup de choses à se raconter et surtout, à nous raconter.

C’est jeudi soir ( 25 février ) à la Casa de Francisca,  21h30 à São Paulo.

Nouvelle rencontre, nouvelles chansons, quelques surprises?

 

 

 

Ce blog pour partager, une expérience de voyage, une découverte artistique , une rencontre, parce que l'Amérique Latine est une passion, ma passion LATINA!! En France je m’appelle Guillaume et Guilaoume, Guillermo, Guilherme, Guio, Guiomé,Gui, en Amérique Latine. Je parle espagnol sans rouler les rrr et portugais avec un accent gascon. J’ai connu l’école, puis ma prof d’espagnol qui ne me parlait qu’en espagnol. Elle évoquait un pays lointain, une île où l’on devait parler espagnol puisqu’elle était au programme de mon cours d’espagnol. Cette île c’était Cuba !! Alors Cuba c’est…c’est où Cuba ? Ahh oui dans la caraïbe !!! Oulalala, je partais de loin…Bon bref, j’ai situé Cuba, puis mon frère s’est marié avec une cubaine et j’y suis allé et…bon…j’y suis retourné au moins 1000 fois. Un jour, 3 amis ont décidé d’aller au Brésil. Quelle idée d’aller au Brésil??!! On n'y danse pas la salsa et on n'y parle même pas espagnol, pffff!!!…Bon, j’y vais quand même ! Et là, le choc !!! Aujourd'hui, le Brésil et l’Amérique Latine en général font entièrement partie de mon quotidien.

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *