Moorro de são Paulo  14 09 07 334
+1 - 0  by /1 comment

Nature insolite : les Lençois Maranhenses

 

300071.web

 

Les Lençois Maranhenses

 

Loin de tout obstacle à la beauté

Chaque grain de volupté dessine le linceul

Dans les dunes où l’on est enfin seul

Devant l’oracle de l’éternité

 

Comme un éclair qui défit les dieux

Ils dansent avec les alizés qui les inspirent

Pour donner le reflet du chemin à suivre

Dans les lacs de larmes de nos aïeux   

 

 

131383.web

Le parc national des Lençois Maranhenses est situé dans l’Etat du Maranhão (Nordeste du Brésil), à environ 270 km de Sao Luis (4/5  heures de  route).

 

Pour l’imaginer, vous pouvez visualiser un désert de sable comme celui du Sahara, et, dans le creux des dunes, sur 1550 km2, des centaines de lacs d’eau de pluie, d’une couleur cristalline avec des nuances de turquoise,  d’une beauté presque irréelle.

131385.web

Mon expérience :

Dans un prochain article, je vous raconterai le chemin qui m’emmenât jusqu’aux Lençois, mais aujourd’hui, je voulais simplement décrire une sensation que l’on n’éprouve pas souvent, une sorte de surprise et d’émerveillement.

Ma première découverte des Lençois fut celle que je vais vous raconter.

Il est important de souligner que je n’avais jamais vu de photos de cet endroit avant de le découvrir avec mes yeux, ainsi qu’avec tous mes autres sens.

La surprise peut être une réelle jouissance, on s’ouvre totalement à tout ce qui passe dans notre corps et qui restera dans notre esprit.

Je me souviens que nous sommes partis du petit village d’Atins, que nous avons chevauché un 4×4 (j’aime bien utiliser le registre de l’épopée), et, au bout de quelques minutes, nous sommes arrivés au bord d’un désert de sable où de grandes dunes s’érigeaient devant nous.

Nous descendîmes de notre canasson de 4×4, un peu comme des cowboys découvrant l’ouest des Etats Unis, sauf que nous, nous étions en short, maillot de bain et marcel. Des cowboys des temps modernes, en quelques sortes.

La première dune fut  longue à gravir, la Dune Du Pilat semblait être une motte de terre à côté de cette pyramide naturelle.

Le soleil nous rappelait que la région est plutôt désertique, que les arbres n’ont pas de place dans ce royaume d’une nature hostile,mais magnifique.

Enfin arrivés au sommet! Un petit vent chaud nous permit de respirer un peu avant que notre souffle soit coupé par une vision presque surréaliste, une sorte de mirage, sublime comme une l’illusion divine.

300073.web

Là, devant moi, un lac, deux lacs, des centaines de lacs d’une eau claire, turquoise et majestueuse comme les plages de Marie-Galante.

Aucune personne à l’horizon, ce lac, devant nous, nous attendait tranquillement.

Je suis resté au moins 15 minutes assis sur ma dune, seul et incapable d’ouvrir la bouche, comme lorsque je sors du cinéma et qu’un film m’a ému aux larmes.

Après quelques minutes pour retrouver mes esprits, j’ai dévalé la pente sablonneuse et j’ai plongé dans les eaux chaudes et pures des Lençois Maranhenses.

En fin de journée, j’ai retrouvé ma position assise, pour méditer une dernière fois devant ce spectacle naturel que l’Homme doit tout faire pour préserver.

 

Moorro de são Paulo 14 09 07 332

 

Ce blog pour partager, une expérience de voyage, une découverte artistique , une rencontre, parce que l'Amérique Latine est une passion, ma passion LATINA!! En France je m’appelle Guillaume et Guilaoume, Guillermo, Guilherme, Guio, Guiomé,Gui, en Amérique Latine. Je parle espagnol sans rouler les rrr et portugais avec un accent gascon. J’ai connu l’école, puis ma prof d’espagnol qui ne me parlait qu’en espagnol. Elle évoquait un pays lointain, une île où l’on devait parler espagnol puisqu’elle était au programme de mon cours d’espagnol. Cette île c’était Cuba !! Alors Cuba c’est…c’est où Cuba ? Ahh oui dans la caraïbe !!! Oulalala, je partais de loin…Bon bref, j’ai situé Cuba, puis mon frère s’est marié avec une cubaine et j’y suis allé et…bon…j’y suis retourné au moins 1000 fois. Un jour, 3 amis ont décidé d’aller au Brésil. Quelle idée d’aller au Brésil??!! On n'y danse pas la salsa et on n'y parle même pas espagnol, pffff!!!…Bon, j’y vais quand même ! Et là, le choc !!! Aujourd'hui, le Brésil et l’Amérique Latine en général font entièrement partie de mon quotidien.

1 comment

  1. FAURE PAT

    ça donne envie…. merci Guillaume!

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *