image
+1 - 0  by /0 comments

Olinda, Ô Linda!!

image

Olinda, Olinda, Ô Linda. Lorsque l’on pense à  Olinda, après un voyage dans l’Etat du Pernambouc, on a forcément une musique, un rythme, une percussion, un pas de danse qui nous traversent l’esprit. Ce qui m’a frappé c’est sa ressemblance avec Salvador de Bahia: Un centre historique colonial, fait de bâtisses authentiques, très colorées et inscrites au patrimoine de l’humanité; une forte histoire, Olinda fut la capitale du Pernambouc et Salvador de Bahia, la première capitale du Brésil ; 2 régions riches du XVI siècle, grâce à la production sucrière et au travail de nombreux esclaves venus d’Afrique. Ces mouvements de populations ont entraîné un fort métissage. Cette rencontre de plusieurs cultures est maintenant une richesse qui se ressent jusque dans la musique. Des rythmes comme le Maracatu viennent de cette région .

image

À partir du jeudi soir, la nuit d’Olinda renaît de ses gloires passées, les rythmes métissés se propagent petit à petit au vent des rues étroites du centre historique, la rue do Amparo commence à se remplir, la Bodega de Veio devient alors le centre de la ville. On se sentirait presque au carnaval lorsque les poupées géantes entre en jeu, portées par des danseurs folkloriques.

image

Ici, à Olinda, on va s’amuser, se régaler des meilleures tapiocas du monde, tous les soir sur la place da Sé, visiter des églises, se balader dans ces fameuses rues colorées et se baigner dans cette forte culture.

image

image

Dans un périple brésilien d’une quinzaine de jours, je recommande de passer au moins deux nuits à Olinda, cette merveille mérite un tourisme plus présent.

Pour ceux qui souhaitent y passer un peu plus de quelques jours, n’oubliez de vous rendre à Recife, la capitale actuelle du Pernambouc, une ville tranquille où il fait bon vivre. Des musées comme celui du Frevo, des bars sympathiques comme le Central, son marché artisanal rende la ville attractive.

Boa viagem!

+ 1 - 0

Ce blog pour partager, une expérience de voyage, une découverte artistique , une rencontre, parce que l'Amérique Latine est une passion, ma passion LATINA!! En France je m’appelle Guillaume et Guilaoume, Guillermo, Guilherme, Guio, Guiomé,Gui, en Amérique Latine. Je parle espagnol sans rouler les rrr et portugais avec un accent gascon. J’ai connu l’école, puis ma prof d’espagnol qui ne me parlait qu’en espagnol. Elle évoquait un pays lointain, une île où l’on devait parler espagnol puisqu’elle était au programme de mon cours d’espagnol. Cette île c’était Cuba !! Alors Cuba c’est…c’est où Cuba ? Ahh oui dans la caraïbe !!! Oulalala, je partais de loin…Bon bref, j’ai situé Cuba, puis mon frère s’est marié avec une cubaine et j’y suis allé et…bon…j’y suis retourné au moins 1000 fois. Un jour, 3 amis ont décidé d’aller au Brésil. Quelle idée d’aller au Brésil??!! On n'y danse pas la salsa et on n'y parle même pas espagnol, pffff!!!…Bon, j’y vais quand même ! Et là, le choc !!! Aujourd'hui, le Brésil et l’Amérique Latine en général font entièrement partie de mon quotidien.

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *