Latinos logo
+1 - 0  by /0 comments

Paris accueille Maria Gadú

Paris n’est peut être plus la capitale artistique du monde, mais elle reste une curiosité, un passage, presque obligatoire, pour tout artiste.

Le peuple brésilien est présent  partout dans le monde, toujours très lié à son pays. Parfois un artiste se fait d’abord connaître à l’extérieur de son pays, puis tente sa chance chez lui. D’autres sont des stars chez eux, puis se produisent à l’extérieur pour conquérir un nouveau public.

La toute jeune Maria Gadú, à peine 30 ans, est déjà une star dans son pays.Son titre Shimbalaie ( vidéo) à fait le tour du monde et elle a déjà joué avec des références de la musique brésilienne comme Caetano Veloso.

Ce soir elle se produit à Paris, au New Morning. Nul doute que tous les amoureux de la musique, les curieux, seront présents pour célébrer cette nouvelle génération qui compose et qui prend, en quelque sorte, la relève d’une certaine musique brésilienne , éclectique , creative, en dehors des stéréotypes traditionnels et des caricatures. Nul doute que ce concert sera sympa, les quelques interviews que j’ai visualisées ont montré un petit bout de femme sensible, respectueuse de son groupe, se mettant presque en retrait, comme une personne simple et purement humaine.

Si vous souhaitez découvrir cette chanteuse pop Brésilienne, c’est ce soir, dimanche 13 mai 2016 à 19h30 au New Morning. 7-9 rue des Petites Écuries dans le 10 ème.

Shimbalaie, paroles traduite par le site lyre translater.com

http://lyricstranslate.com/fr/shimbalaie-shimbalaie.html-2#ixzz42lvV2tvI

Shimbalaiê

Shimbalaiê, quand je vois le soleil en baisant la mer
Shimbalaiê, à chaque fois qu’il va se reposer
Nature, déesse de la vie
La beauté pure d’être né
Une fleur brillant sous la lumière du soleil
Pêcheur entre la mer et le crochet
Pensée aussi libre comme le ciel
J’imagine un bateau de papier
S’en allant pour jamais revenir
En ayant comme guide Iemanjá
Choeur (2x)
Shimbalaiê, quand je vois le soleil en baisant la mer
Shimbalaiê, à chaque fois qu’il va se reposer
Combien de temps il faut pour apprendre
Qu’une fleur à vie quand elle est né
Cette fleur en brillant sous la lumière du soleil
Pêcheur entre la mer et le crochet
Choeur (2x)
Shimbalaiê, quand je vois le soleil en baisant la mer
Shimbalaiê, à chaque fois qu’il va se reposer
Être capitaine de ce monde
Pouvoir tourner sans frontières
Vivre un an en secondes
Ne considerer pas que rêves sont choses stupides
M’enchanter par un livre
Que parle de vanité
Quand mentir soit nécessaire
Pouvoir parler la verité
Choeur (4x)
Shimbalaiê, quand je vois le soleil en baisant la mer
Shimbalaiê, à chaque fois qu’il va se reposer

15/03/16

Bon j’ai bien digéré ce concert surprenant de Maria Gadú, regardez sa version émouvante de la chanson de Jacques Brel, Ne me quitte pas:

trim.6630DAAC-A6F1-4B91-8057-51004FF809C9

Ce blog pour partager, une expérience de voyage, une découverte artistique , une rencontre, parce que l'Amérique Latine est une passion, ma passion LATINA!! En France je m’appelle Guillaume et Guilaoume, Guillermo, Guilherme, Guio, Guiomé,Gui, en Amérique Latine. Je parle espagnol sans rouler les rrr et portugais avec un accent gascon. J’ai connu l’école, puis ma prof d’espagnol qui ne me parlait qu’en espagnol. Elle évoquait un pays lointain, une île où l’on devait parler espagnol puisqu’elle était au programme de mon cours d’espagnol. Cette île c’était Cuba !! Alors Cuba c’est…c’est où Cuba ? Ahh oui dans la caraïbe !!! Oulalala, je partais de loin…Bon bref, j’ai situé Cuba, puis mon frère s’est marié avec une cubaine et j’y suis allé et…bon…j’y suis retourné au moins 1000 fois. Un jour, 3 amis ont décidé d’aller au Brésil. Quelle idée d’aller au Brésil??!! On n'y danse pas la salsa et on n'y parle même pas espagnol, pffff!!!…Bon, j’y vais quand même ! Et là, le choc !!! Aujourd'hui, le Brésil et l’Amérique Latine en général font entièrement partie de mon quotidien.

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *